CR – Hippolyte et Aricie – Alexandre – Haïm

On reproche souvent à l’époque baroque, et à ses tragédies lyriques, d’établir une barrière telle entre la scène et la salle qu’il est impossible au spectateur de sentir ou de ressentir autre chose que de l’intérêt ou de l’admiration. Hippolyte et Aricie, dans la « version de Toulouse », démontre l’exact contraire, et par là-même tout le…